Stratégie éditoriale, Stratégie multicanal, Tendances

Podcast : donner de la voix dans sa stratégie éditoriale

Les entreprises et les marques sont de plus en plus nombreuses à s’aventurer sur le terrain du podcast. Au service d’une stratégie éditoriale cohérente, cette tendance de fond permet une grande liberté, créativité, en offrant de nombreux atouts en matière de communication. 

Après des débuts confidentiel, le podcast a fini par s’imposer en permettant à l’auditeur de se réapproprier son temps disponible (en ne monopolisant pas 100% de son attention, contrairement à la vidéo ou à la lecture, sur papier comme sur écran). En se glissant dans nos smartphones, il est parvenu à s’introduire dans les rares brèches de nos quotidiens, grâce à un dispositif aujourd’hui prolongé par nos casques et enceintes connectés. Encore un atout ? Il ne nécessite pas forcément de connexion, contrairement à de nombreux « nouveaux » contenus en ligne.

39 % des Français

ont déjà écouté un podcast.

28 minutes

C'est le temps de trajet quotidien moyen.

29 % des auditeurs de podcast

déclarent se sentir immergés dans le contenu.

(Source : sondage Opinion Way pour Audible, 2017)

La voix, tendance forte en 2018

« OK, Google, où est la station de métro la plus proche ? » ; « Siri, combien font 20 dollars en euros ?« … Nos smartphones et désormais les assistants vocaux comme Google Home ou Alexa, ont clairement contribué à imposer la voix comme un canal majeur. Sur les réseaux sociaux, l’avènement des « snaps » et des « stories » a lui aussi redonné sa place au son, qu’on partage désormais plus spontanément, de façon plus informelle.

Pourtant, le podcast ne s’est pas fait en un jour

Si le format semble en bonne voie vers la « maturité », c’est le fruit d’un long processus. Lancé par Steve Jobs dès 2005 (trop tôt ?), le podcast a mis du temps à conquérir et captiver son audience… jusqu’à figurer parmi les canaux de diffusion dans l’air du temps.

« Le podcast est, en quelque sorte, la version slow de l’invention numérique qui n’aurait pas respecté le temps immédiat propre au web. Il est le contraire d’Instagram, de Snapchat, de l’attention court-termiste et de la culture du zappe. Il est le média sur lequel on s’arrête.« 

(Source : Inouixcurius.com)

Pourquoi créer un podcast de marque / d'entreprise ?

Le podcast peut remplir des objectifs variés, en permettant l’immersion dans l’univers d’une marque ou d’une entreprise, en créant de la proximité avec ses auditeurs grâce à une relation informelle, relevant de l’intime, de par le mode et les moments d’écoute.

 

Pour obtenir quelques secondes d’attention de la part du public, la concurrence est rude. Tandis que se livre une bataille sans fin sur le terrain de l’affichage, des pop-ups, de la page de résultats Google… le podcast donne accès au temps disponible « long ».

 

Dernier avantage, si on parle de communication externe : le podcast permet de limiter la dépendance à Facebook et Google, le public s’abonnant directement au contenu et l’écoutent quand il le souhaite. Les réseaux sociaux retrouvent alors leur rôle d’agrégation de communautés et de diffusion.

Le podcast : question(s) de contenu !

Comme toujours en matière de stratégie éditoriale, l’exigence et la cohérence sont d’indispensables piliers. Thèmes, angles, formats… la liberté créative est enthousiasmante tant que la pertinence est de mise !

 

  • Sponsoriser des créations originales, comme la marque de bière Bavaria et l’émission musicale Bring The Noise.
  • Se mettre en scène comme La Veuve Cliquot dans The Veuve Cliquot Tales – en anglais.
  • Raconter une histoire originale, comme General Electrics avec The Message, une fiction d’anticipation – en anglais.
  • Partager son expertise, comme Ebay et son émission Open For Business  ou Slack et son Variety Pack.

Au-delà du podcast, la radio d'entreprise

La radio d’entreprise est de plus en plus plébiscitée par les grands groupes (Orange, Covéa, Merck, EDF…). Il faut dire qu’elle a de quoi séduire les responsables de communication interne : elle permet de délivrer de l’information, bien sûr, mais facilite également la communication ascendante. Elle peut soutenir une communication de crise comme générer des bénéfices en matière d’image et de culture…

À retenir

  • Contenu original, utile et engageant
  • Créer un lien solide et durable avec la cible

Auteur


Cécile Descamps

Cécile Descamps

Consultante éditoriale